Retour à l'accueil


Fiche signalétique



CC du Grand Armagnac
(N° SIREN : 243200458)

Données mises à jour le : 01/10/2018


Données générales

Nature juridique Communauté de communes (CC)
Commune siège Cazaubon
Arrondissement Condom
Département Gers
Interdépartemental non

Date de création

Date de création 24/12/1999
Date d'effet 24/12/1999

Organe délibérant

Mode de répartition des sièges Accord local
Nom du président M. Didier DUPRONT

Coordonnées du siège

Complément d'adresse du siège Mairie
Numéro et libellé dans la voie
Distribution spéciale
Code postal - Ville 32150 CAZAUBON
Téléphone 05 62 69 50 01
Fax 05 62 09 58 98
Courriel
Site internet

Profil financier

Mode de financement Fiscalité additionnelle sans fiscalité professionnelle de zone et sans fiscalité professionnelle sur les éoliennes
Bonification de la DGF non
Dotation de solidarité communautaire (DSC) non
Taux d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) non
Autre taxe non
Redevance d'enlèvement des ordures ménagères (REOM) non
Autre redevance non

Population

Population totale regroupée 13 485
Densité moyenne (hab/km²) 25,14

Périmètre

Nombre total de communes membres : 25

Dept Commune (N° SIREN) Population

Compétences

Nombre total de compétences exercées : 19

Compétences exercées par le groupement
La communauté de communes est compétente en matière de gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, au titre des missions définies aux 1°, 2°, 5° et 8° de l’article L211-7 du Code de l’Environnement: 1° L'aménagement d'un bassin ou d'une fraction de bassin hydrographique ; 2° L'entretien et l'aménagement d'un cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau, y compris les accès à ce cours d'eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d'eau ; 5° La défense contre les inondations et contre la mer ; 8° La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.
Création, aménagement, gestion, entretien et balisage des itinéraires de randonnée reconnus d'intérêt communautaire, ouverts aux trois modes de déplacements non motorisés, à savoir : pédestre, équestre et VTTiste
-  Enfance Jeunesse : Dans le cadre d’une politique globale et cohérente en faveur de la petite enfance (0 à 3 ans), de l’enfance (4 à 6 ans) et de l’adolescence (7 à 17 ans) sur l’ensemble de son territoire, la communauté de communes gère, participe, développe et crée tout service de garde et de loisirs. A ce titre, sont notamment considérés d’intérêt communautaire les contractualisations avec les partenaires financiers et l’ensemble des organismes compétents (l’Etat, le Conseil Départemental, la CAF, la MSA,…).
- Aide sociale légale : Instruction administrative des dossiers Tenue à jour d’un fichier des bénéficiaires de l’aide sociale - Domiciliation des personnes sans résidence stable - Réalisation de l’analyse des besoins sociaux du territoire - Service d’aide et d’accompagnement à domicile : - La Communauté de Communes assure et gère le service d’aide et d’accompagnement à domicile. - Service de portage de repas à domicile : La Communauté de Communes assure et gère le service de portage de repas à domicile. l'ensemble de ces actions est confié à un Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) constitué dans les conditions fixées à l’article L 123-4-1 du code de l’action sociale et des familles.
La communauté de communes mène des actions de développement économique dans les conditions prévues à l’article L. 4251-17 du CGCT. Commerce : Politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d’intérêt communautaire. Agriculture : En liaison avec les organisations socio-professionnelles compétentes, la communauté de communes participe à la promotion collective des productions agricoles des communes adhérentes. A cette fin, elle participe à la réalisation et au développement (financer tous travaux) d’études ou de recherches à caractère agronomique. Elle participe également au financement des actions de promotion collective des productions agricoles viti-vinicoles et notamment des vins de Côtes de Gascogne ainsi que de l’eau de vie d’Armagnac. Elle étudie, participe et assure la protection des cultures agricoles contre la grêle. Zones d’activités économiques et touristiques: Création, aménagement, entretien et gestion de zones d’activités industrielles, commerciales, tertiaires, artisanales, portuaires ou aéroportuaires. Elle peut y créer et gérer des bâtiments relais (ou tout bâtiment à vocation économique : pépinière, hôtel d’entreprises…). Tourisme : La communauté de communes assure la promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme. Cette compétence recouvre les missions suivantes : L’accueil et l’information des touristes ainsi que la promotion touristique de la communauté de communes, en coordination avec le comité départemental et le comité régional du tourisme ; L’élaboration et la mise en œuvre de la politique locale de promotion du tourisme et des programmes locaux de développement touristique ; La coordination des interventions des divers partenaires du développement touristique local; Commercialisation des prestations de services touristiques dans les conditions prévues au chapitre unique du titre Ier du livre II du Code du Tourisme. Consultation sur des projets d’équipements collectifs
Création, aménagement et gestion de zones d’aménagement concerté d’intérêt communautaire.
- Création et gestion de réserves foncières liées aux compétences communautaires
La communauté de communes assure la création, l’aménagement et l’entretien de la voirie d’intérêt communautaire. - Classification en voirie communautaire : La liste des voies reconnues d’intérêt communautaire est validée par délibération du conseil communautaire à la majorité des 2/3. Les voiries reconnues d’intérêt communautaire comprennent : la chaussée, les talus de déblais, les fossés, les ponts et les ponceaux (ouvrages d’art) et la signalisation verticale et horizontale. En sont exclus les voies, les places, parkings, trottoirs, l’éclairage public et tous autres aménagements urbains situés à l’intérieur des périmètres d’agglomération qui ne sont pas reconnus d’intérêt communautaire. Les communes conservent toutes compétences concernant les chemins ruraux non revêtus (goudronnés ou bitumés) ainsi que sur les voies qui ne sont pas reconnues d’intérêt communautaire. Des voies nouvelles pourront être intégrées dans la voirie d’intérêt communautaire sous réserve de répondre à trois conditions : - être classées dans la voirie communale (domaine public) ; - être constituées d’une structure conforme à sa destination (écoulement des eaux compris) et être revêtues (bitumées, goudronnées) ; - la reconnaissance de leur intérêt communautaire décidée après délibération du conseil communautaire prise à la majorité des deux tiers des conseillers, après avis de la commission voirie. - Utilisation des matériels de voirie : Les matériels de voirie (pelle, tracteur, débroussailleur, point à temps …) satisfont en priorité et à titre principal aux besoins de la communauté de communes dans le cadre de l’exercice de ses compétences et de ses communes membres. A titre tout à fait exceptionnel, la communauté de communes peut autoriser, par convention, l’utilisation de certains équipements et matériels de voirie à des communes non membres, d’autres collectivités et établissements publics, les services de la DDT. A titre accessoire et de manière ponctuelle, la communauté de communes peut autoriser, par convention, l’utilisation de la pelle (voirie et assainissement des fossés) par des particuliers pour la réalisation de menus travaux limités dans leur nature et ne présentant pas un caractère de concurrence vis-à-vis des entreprises privées.
La communauté de communes assure la promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme. Cette compétence recouvre les missions suivantes : L’accueil et l’information des touristes ainsi que la promotion touristique de la communauté de communes, en coordination avec le comité départemental et le comité régional du tourisme ; L’élaboration et la mise en œuvre de la politique locale de promotion du tourisme et des programmes locaux de développement touristique ; La coordination des interventions des divers partenaires du développement touristique local; Commercialisation des prestations de services touristiques dans les conditions prévues au chapitre unique du titre Ier du livre II du Code du Tourisme. Consultation sur des projets d’équipements collectifs
Elle crée et gère des logements à caractère social pour les plus démunis et mène toutes actions en faveur du logement des personnes défavorisées, à l’exception des logements bénéficiant des financements en faveur des logements locatifs sociaux ou très sociaux et notamment PALULOS, Logements Plus, PLAI.
La communauté de communes met en œuvre des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH).
Mise en place, développement, gestion et coordination d’un système d’information géographique (SIG). La communauté de communes favorise l’accès aux nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC). Elle participe au développement des équipements des NTIC en partenariat avec les services de l’Etat, les entreprises, les services publics, les collectivités territoriales, les chambres consulaires et tous les organismes d’intérêt liés au développement économique par des études de faisabilité, des aides au développement des réseaux numériques sur le territoire et actions visant à l’amélioration de l’accès au haut débit. La CCGA est compétente pour la création et la gestion d’infrastructures et réseaux de télécommunications à très haut débit d’une capacité au moins égale à 8Mb/s, dans les conditions définies à l’article L.1425-1 du Code Général des Collectivités Territoriales.
Création et gestion d'une fourrière animale

Adhésion à des groupements


Dept Groupement (N° SIREN) Nature juridique Population

Sources : DGCL, BANATIC / Insee, RP (population totale légale en vigueur en – millésimée -3)

Sauvegarder la fiche d'un groupement

 Enregistrer la fiche au format PDF